You are currently viewing LE PARFUM DANS LA MAISON DE DIEU

LE PARFUM DANS LA MAISON DE DIEU

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Pensée du Jour

Lecture Jean 12/1-8
« Marie, ayant pris un livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de
Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux ; ET LA MAISON FUT REMPLIE DE
L’ODEUR DU PARFUM. » Jean 12/3
Ce qui nous a été conservé dans l’écriture concernant l’expérience de cette femme, c’est son
action envers le Seigneur et ses conséquences immédiates : « la maison fut remplie de
l’odeur du parfum ».
Ce parfum était destiné au Seigneur Jésus, mais ceux et celles qui se trouvaient dans cette
maison ont pu sentir l’odeur du parfum.
Or, nous le savons, dans l’écriture, le parfum est toujours synonyme de la prière, de la
louange, de l’adoration, ou encore de notre service, qui doit avoir pour le Seigneur une
agréable odeur.
Ø Psaume 141/1-2 : « Eternel, je t’invoque … que ma prière soit devant ta face
comme l’encens, et mes mains tendues comme l’offrande du soir. »

Ø Apocalypse 5/8 : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-
quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau, tenant chacun une harpe et des

coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints ».
Dans notre texte, pour le Seigneur, le prix du parfum importait peu. Ce qui comptait, c’était
l’action qu’a faite cette femme ! Ne soyons pas avares dans notre vie de prière, de louange
d’adoration et de service pour Dieu. Il n’y a rien de trop beau, ni de trop grand pour Celui qui
nous a aimé et s’est livré pour notre rachat : Il mérite le meilleur ! Offrons-lui le meilleur !
Ce que nous remarquons aussi dans ce texte, c’est que cette femme n’a pas attendu d’être
seule avec Jésus pour l’oindre de parfum. Au contraire, elle lui a rendu hommage devant
tous ! Quel privilège nous avons de faire partie des gens de la maison de Dieu, et quelle
grâce de pouvoir répandre devant le Seigneur, dans le rassemblement des fidèles, le parfum
qu’il attend de nous !
Oh ! Si toute l’église le fait, si chacun exhale le parfum de sa prière, de sa louange et de son
adoration, la maison de Dieu étant remplie de l’odeur du parfum, celles et ceux qui viennent
au milieu de nous en retireront tout le bénéfice pour leur vie.
Ø Tout genoux fléchira devant le sauveur et toute langue confessera que Jésus est
Seigneur à la gloire de Dieu le Père ! » Philippiens 2/10-11,